La charpente : une construction au sommet des savoir-faire

Imprimez cet article Envoyez cet article Exprimez vous
Infos-Conseils » Guide métier » Charpente et couverture » La charpente : une construction au sommet des savoir-faire

La charpente : une construction au sommet des savoir-faire

La construction de charpente : une activité ancestrale

La construction des charpentes est une activité aussi vieille que les religions. Aujourd’hui, elle s’est modernisée, bien évidemment, mais reste un domaine réservé. Qu’il s’agisse de la taille ou de la mise en place de la charpente en bois, sa construction dépasse le simple bricolage. Faîtes donc appel à un charpentier agréé et à ses compétences rares et multiples pour vous garantir un ouvrage sans failles. A partir des plans d’architecte, il projette les volumes dans l’espace et s’assure de la parfaite adéquation entre le travail réalisé en atelier et sur le chantier. Outre son rôle esthétique, la charpente doit supporter son propre poids ainsi que celui de la couverture et résister aux pressions.

Bien choisir votre style de charpente

Ainsi, vous pouvez opter pour une charpente traditionnelle. Véritable œuvre d’art, elle est constituée de fermes solides et durables. Cet assemblage de pièces de bois a l’énorme avantage de laisser la place à des combles grâce à une structure porteuse triangulée. Longue à mettre en place, la charpente traditionnelle utilise beaucoup de bois car il faut prévoir un plancher pour le plafond, des pannes et des chevrons. Si vous n’êtes pas charmé par le travail artisanal, choisissez la charpente fermette. Ce type de charpente industrielle est la forme allégée de la précédente: une fermette étant moins lourde qu’une ferme triangulée classique. Sa pose est ainsi plus rapide et plus économique, mais tout aussi solide. Néanmoins, la fermette a pour inconvénient de grignoter l’espace sous la toiture. Il est donc impossible d’aménager les combles. Il existe aussi des charpentes en lamellé-collé ou métalliques qui s’adaptent mieux aux bâtiments de grande portée.

Le choix des matières premières est tout aussi important pour votre charpente

Une fois que vous avez réfléchi au type de charpente, vous devez également suivre quelques règles d’or pour le choix de la matière première. Les essences de bois utilisées en charpenterie sont le chêne, le châtaignier, l’épicéa, le pin, le sapin le peuplier tremble, le mélèze et l’orme. En matière de traitement du bois, les normes sont très strictes. Elles vous garantissent un bois résistant à l’humidité, aux champignons et xylophages tels que les termites. Vous devez donc vérifier que le bois de votre charpentier est estampillé NF (Norme Française). Cela ne vous dispense pas de surveiller l’évolution de votre charpente car le bois est un matériau vivant! Contre les déformations de tous ordres, votre charpentier saura quelles sont les solutions techniques à mettre en œuvre.
Recherchez :