Le chauffage au fioul: le pari de l’économie d’énergie

Imprimez cet article Envoyez cet article Exprimez vous
Infos-Conseils » Guide métier » Chauffage et climatisation » Le chauffage au fioul: le pari de l’économie d’énergie

Le chauffage au fioul: le pari de l’économie d’énergie

Le fioul : un mode de chauffage économique

Le fioul, l’énergie du progrès? Energie propre et évolutive, le fioul s’associe parfaitement aux autres combustibles, permettant de réduire les consommations énergétiques et de protéger l’environnement. Ainsi, cette énergie est accessible sur l’ensemble du territoire et ne présente aucun danger, dans la mesure où les stockages sont sécurisés et ne s’enflamment pas à température ambiante. Dès lors, le fioul bénéficie d’un prix extrêmement compétitif, exonéré de coûts fixes et proportionnels à la consommation. Quid du chauffage au fioul? La disponibilité de la ressource permet un engagement sur la longue durée. En effet, un chauffage au fioul dépasse les trente ans et permet de diffuser une chaleur homogène sans assécher l’air ambiant, ce qui assure une température adaptée à chaque pièce de la maison et ce quelles que soient les conditions climatiques.

L’installation du chauffage au fioul

Concernant l’installation, l’intervention d’un professionnel est primordiale dans le but de contrôler l’étanchéité des raccordements eau et gaz à la chaudière, ainsi que la conformité du conduit de cheminée et son raccordement à la chaudière. Dans le cas d’un brûleur fioul, l’expert devra contrôler la température des fumées et adapter le gicleur à la chaudière et à la puissance demandée puis valider le bon de garantie de la chaudière, qui doit être envoyé au constructeur. Par ailleurs, le contrôle est obligatoire, à raison d’une fois par an. Mais un entretien régulier est conseillé pour préserver la durée de vie de la chaudière et réduire la consommation du combustible. A noter que, dans le cadre de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, certaines aides ont été votées, parmi lesquelles un taux de TVA réduit à 5 %, un crédit d’impôt et des subventions de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH).
Recherchez :