Construire un abris de jardin

Imprimez cet article Envoyez cet article Exprimez vous
Infos-Conseils » Guide métier » Paysagiste » Abri de jardin: la solution pour gagner de l’espace utile

Abri de jardin: la solution pour gagner de l’espace utile

L’utilisation variée d’un abri de jardin

En France, il n’est pas rare de trouver un abri, une cabane ou une guérite dans les jardins. Ces abris sont conçus pour de multiples utilisations. Qu’il s’agisse d’un endroit où ranger le matériel de jardin, d’un atelier de bricolage, d’un garage moto ou d’une cabane pour enfant, les professionnels de l'abri de jardin vous proposent une large gamme de modèles, adaptés à vos besoins. Ils vous le diront, avant de choisir votre abri de jardin, quelques considérations sont à prendre en compte. L’usage que vous souhaitez en faire va déterminer la taille, la hauteur, les matériaux et l’aménagement ainsi que les travaux éventuels qu’il faut réaliser avant l’installation.

Les différents modèles d’abris de jardin

Ainsi, les abris en métal galvanisé, résistants à la rouille ou en PVC, pratiques et nécessitant très peu d’entretien, conviennent tout à fait si vous voulez y entreposer vos outils ou ranger votre tondeuse à gazon. Avec les modèles en bois de conifères (sapin du Nord, épicéa), vous bénéficiez d’un choix encore plus large. De par leur modularité, ces constructions varient de 2 à 50 m² et peuvent être fabriquées sur mesure. Vous pouvez ainsi équiper votre abri d’une prise électrique, d’une alimentation en eau ou d’autant d’ouvertures (portes, fenêtres) que vous désirez. L’épaisseur des planches de revêtement, variant de 15 à 60 mm, est aussi un paramètre important, notamment en matière d’isolation.
Cependant, ces «mini-chalets» requièrent un minimum d’entretien. Afin de le protéger des intempéries et du soleil, il vous est recommandé d’appliquer une couche de lasure, de vernis ou de peinture en moyenne tous les deux ans.

Une installation minutieuse

Une fois choisi, l’abri de jardin doit être monté. Pour la plupart des modèles, les éléments sont pré-assemblés. Il en existe d’autres à emboîtage traditionnel. Pour ces modèles, les spécialistes vous conseillent de les poser sur une dalle gravillonnée avant de les fixer au sol. En revanche, les abris en bois nécessitent une chape de béton, conférant plus de solidité, de stabilité et de propreté. Cette réalisation doit être calculée sur les dimensions intérieures de l’abri. Sur ces fondations, Les professionnels y déposent un film plastique pour éviter toutes remontées d’humidité.
Le montage de l’ossature exige tout le savoir-faire et les compétences d’un ouvrier qualifié. Fixer les lisses basses, assembler les montants verticaux et les lisses hautes, poser le porte-à-faux, clouer et visser les chevrons, les planches, le bardage et pour finir, la toiture ne sont pas des activités à la portée de tous les bricoleurs. Enfin, sachez que si la surface de plancher est inférieure à 20 m², il vous faut une déclaration préalable de travaux. Pour les abris plus grands, un permis de construire vous sera demandé.
Recherchez :