Marbrerie funéraire : ce que vous devez savoir

Imprimez cet article Envoyez cet article Exprimez vous
Infos-Conseils » Guide métier » Pompes funèbres » Marbrerie funéraire: tout ce que vous devez savoir

Marbrerie funéraire: tout ce que vous devez savoir

Les démarches à entreprendre avant de se rendre chez un marbrier funéraire

Avant d’entreprendre une quelconque démarche chez un marbrier funéraire, vous devez vous poser un certain nombre de questions. Certaines relatives au défunt lui-même, d’autres à l’environnement de la future sépulture (cimetière) et enfin, celles relatives à votre budget.
Commencez par vous interroger sur la personnalité du défunt. Etait- il plutôt joyeux, bon vivant, timide, réservé, simple, croyant? Quels étaient selon vous les traits de caractère dominants de sa personnalité? En fonction de ce que vous en conclurez, vous opterez pour une sépulture en adéquation. Par exemple, si le défunt était de nature timide et réservé, vous pourrez choisir une tombe sobre et discrète. S’il était croyant, vous choisirez d’ajouter des symboles de sa religion.
Posez- vous ensuite des questions plus terre à terre, notamment vis-à-vis de l’environnement direct de la sépulture. Le cimetière est-il de type classique ou moderne? Comment sont les tombes voisines? Si vous souhaitez faire graver des inscriptions sur la stèle, sachez qu’il est nécessaire de demander une autorisation auprès de la mairie de la commune du cimetière. En effet, conformément à l’article R. 361-9 du Code des Communes, «aucune inscription ne peut être placée sur les pierres tumulaires ou monuments funéraires sans avoir été préalablement soumise à l’approbation du maire». Enfin, vous aurez à choisir les matériaux qui composeront la sépulture.

Les différentes sépultures

Pour information, une sépulture est composée de trois parties : le soubassement, la tombale et la stèle qui correspond à la partie supérieure de la sépulture. Il existe une multitude de pierre en granit ou en marbre, de couleurs très variées, telles que le gris, le brun, le bordeaux ou l’orange.
Bien évidemment, vous devez, en vous posant toutes ces questions, garder à l’esprit votre budget, afin de trouver la solution la mieux adaptée.
Recherchez :